Bilan annuel 2016 "Transition Energétique et Bâtiment durable en Auvergne-Rhône-Alpes"

Les points-clés à retenir du bilan 2016 :

  • Un bilan des dispositifs d'aide à la rénovation énergétique en demi-teinte :
  • Forte hausse du recours au CITE : plus de 150 000 ménages bénéficiaires, 891 M€ de travaux réalisés
    • Un nouveau recul des rénovations aidées via le programme Habiter mieux de l'ANAH
    • Une baisse du recours à l'éco-PTZ mais des montants moyens de travaux plus importants
    • Moins d'éco-prêts logement social distribués après le point haut de 2015 et plus de 10 000 logements sociaux rénovés (quel que soit le mode de financement)
  • Construction neuve :
    • Des labels plus performants qui commencent à prendre doucement le relai du BBC dans le logement,
    • Un recul dans le tertiaire
  • Des impacts économiques variables selon les outils de financement
  • RGE - plus de 9 300 entreprises labellisées : vers l'atteinte d'un plafond ?

Télécharger l'étude

 

Baromètre trimestriel "Transition Energétique et Bâtiment durable en Auvergne-Rhône-Alpes" - Août 2017

Les points-clés de ce trimestre :

  • Le crédit d'impôt davantage sollicité par les ménages :
    • Plus de 150 000 foyers bénéficiaires
    • Près de 211 000 actions réalisées et 891 M€ de travaux de rénovation énergétique dépensés
  • Des autres dispositifs à la rénovation énergétique en demi-teinte : l'éco-PTZ reste en recul mais reprise du programme Habiter mieux de l'ANAH
  • Hausse des demandes de labellisation BBC rénovation en logements collectifs et reprise dans le tertiaire
  • Des signaux positifs dans la construction durable de logements neufs
  • Le seuil des 10 000 entreprises RGE dépassé

A décourvrir en téléchargeant le baromètre

 

Baromètre annuel Travaux Publics Durables en Auvergne-Rhône-Alpes - Suivi 2016

Des démarches de progrès sur la thématique du développement durable émergent, malgré un contexte économique difficile, dans le secteur des Travaux Publics d'Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Intégration progressive du développement durable dans le secteur des routes : enrobés recyclés, certifications ISO 50001 (management de l'énergie), MASE (sécurité et santé)
  • Vaste plan d'investissements sur le réseau ferroviaire de création et de rénovation de liaisons
  • Grands projets : grand carénage des centrales nucléaires, enfouissement des lignes électriques, constructions d'installations fonctionnant aux énergies renouvelables
  • Multiplication des installations de biogaz sur la région, 22 projets de structures d'injection de bio méthane dans le réseau de transport et de distribution de gaz
  • 22% de pertes d'eau sur le réseau d'eau potable
  • Une meilleure prise en compte de l'environnement dans les appels d'offre : 1 marché sur 2 concerné en 2015 sur les opérations recensées
  • Des nouvelles technologies qui se déploient et s'expérimentent sur le territoire : route solaire, stations à hydrogène, recyclage d'enrobés, réseaux d'eau intelligents, étanchéité des tunnels, requalification de friches, etc.

Le Réseau des CERC a publié une synthèse des contributions régionales sur le thème des Travaux Publics durables

Télécharger la synthèse des contributions régionales des CERC
Télécharger l'étude complète (réservé aux membres)

 

Les Chiffres Clés de la Transition Energétique & du Bâtiment Durable en Auvergne-Rhône-Alpes - Edition 2016

Les grands agrégats du bâtiment durable pour cerner rapidement les différents enjeux :

  • des pouvoirs publics,
  • de la mobilisation des ménages,
  • de la filière professionnelle.

Télécharger les chiffres clés

Baromètre trimestriel "Transition Energétique et Bâtiment durable en Auvergne-Rhône-Alpes" - Mars 2017

Les dernières tendances sur :

  • le recours aux dispositifs d'aide sur les territoires,
  • la mobilisation des professionnels face aux enjeux,
  • la construction durable de bâtiments.

A décourvrir en téléchargeant le baromètre

Transition énergétique dans le Bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes
Bilan 2015

Ce qu'il faut retenir...

  • Un contexte économique global fragilisé avec un recul de 3.6% du chiffre d'affaires en 2015
  • Un potentiel de logements à rénover important mais disparate
  • Le crédit d'impôt toujours le principal outil utilisé même si les montants de travaux sont moindres que l'éco-PTZ, en berne
  • Au global, entre 80 500 et 87 500 logements rénovés énergétiquement en 2015
  • Dont entre 36 500 et 39 500 rénovations performantes : un niveau en-deçà des objectifs fixés par le SRCAE et la loi TECV
  • Entre 3 et 3.3 Mds € consacrés à l'amélioration énergétique des logements en 2015, environ 1/5 de l'activité Bâtiment
  • Les plateformes de la rénovation énergétique : la moitié des ménages aurhalpins couverts
  • Des différences notables entre les départements en matière de construction durable
  • 1ère région en nombre d'entreprises RGE mais une proportion plus faible, de fortes disparités selon les départements
  • Des besoins en travaux globalement couverts en RGE sur tous les départements sur les postes clés d'isolation hors ouvertures
  • Bilan en Auvergne : Une mobilisation 'raisonnée' autour de la rénovation énergétique ; un potentiel important qui reste à exploiter
  • Bilan en Rhône-Alpes : Des dynamiques contrastées qui ne permettent pas d'atteindre facilement les objectifs certes ambitieux, mais conformes à la loi TECV

Télécharger le document

Baromètre trimestriel "Transition Energétique et Bâtiment durable" n°7

Les points-clés de ce trimestre :

  • Un moindre recours aux dispositifs d'aide à la rénovation énergétique en 2015 : éco-PTZ, Habiter mieux et le crédit d'impôt qui reste le principal levier
  • Le crédit d'impôt moins sollicité mais davantage d'actions réalisées :
    • 69 000 ménages rhônalpins bénéficiaires
    • 117 000 actions de travaux de rénovation énergétique réalisées
  • Des changements du dispositif du crédit d'impôt impactant les comportements des ménages :
    • Massification avec le passage au CITE mais restriction du montant moyen des travaux
  • Un ralentissement des qualifications RGE :
    • 6 888 établissements RGE à fin mars 2016, hausse de 4% par rapport au trimestre précédent

A noter : les comparaisons interdépartementales sont désormais disponibles en page 14

Télécharger le baromètre

Le comportement des ménages en matière de rénovation de logement selon les territoires
En trois points

Concernant la rénovation de leur logement, certains comportements des propriétaires sont similaires sur l'ensemble de la région et d'autres sont spécifiques à la typologie du territoire où ils résident :

Comportements identiques sur tous les territoires :

  • Maisons et logements d'avant 1990 : principales cibles des travaux de rénovation
  • Dimension énergétique généralement intégrée aux travaux
  • Principaux domaines de travaux : parois opaques, toiture, parois vitrées
  • Plusieurs actions de travaux menées par les propriétaires
  • Un recours fréquent aux professionnels pour la réalisation de travaux avec impact énergétique
  • Deux sources d'information principales : les professionnels du Bâtiment et l'entourage
  • Le confort : principale motivation à la réalisation de travaux
  • Des propriétaires satisfaits des travaux réalisés

Comportements spécifiques liés aux caractéristiques territoriales :

  • Un panel de logements rénovés plus large pour les Lyonnais mais plus restreint pour les parcs mixtes récents
  • Une moindre prise en compte de la performance énergétique dans les travaux de rénovation des Lyonnais
  • Des actions différenciées avec plus d'actions de travaux sur les territoires 'Mixtes', 'Mixtes récents' et 'Individuel ancien'
  • Un recours plus marqué aux professionnels pour la réalisation de travaux énergétiques sur les territoires métropolitains
  • Une connaissance et sollicitation différentes des dispositifs de financement des travaux énergétiques
  • Motivations secondaires aux travaux influencées par la typologie de territoire réalisés

Télécharger la note de synthèse

Baromètre trimestriel "Transition Energétique et Bâtiment durable" n°6

En Rhône-Alpes, le bilan de l'année 2015 reste maussade pour le bâtiment durable, même si quelques signes encourageants apparaissent au dernier trimestre.

Les points-clés de ce trimestre :

  • L'activité de rénovation énergétique des logements en recul en 2015 : baisse de la distribution de l'éco-PTZ, du nombre de logements rénovés dans le cadre du programme Habiter mieux de l'ANAH, etc.
  • Sur le segment de la construction neuve, les labels énergétiques liés à la RT2012 prennent le relai du BBC
  • Le cap des 10 000 signes RGE franchi énovation énergétique des logements : une activité recentrée autour des foyers les plus modestes

Télécharger le baromètre

Les chiffres clés de la transition énergétique et du bâtiment durable

Outil synthétique et pédagogique qui reprend les grands enseignements de la Transition énergétique dans le secteur du Bâtiment en Rhône-Alpes

Cette plaquette permet de mettre en perspectives les grands agrégats du Bâtiment durable autour de différents enjeux :
- l'état du parc, à fort potentiel de rénovation,
- l'utilisation des leviers à la rénovation énergétique mis en place par les pouvoirs publics (sollicitation forte du crédit d'impôt développement durable), la prise en compte du développement durable dans les constructions,
- la mobilisation des ménages sur la question de la rénovation énergétique, qui recherchent surtout un plus grand confort dans leur logement,
- la montée en compétences de la filière professionnelle du Bâtiment, avec la reconnaissance RGE notamment.
tériaux : évolution du chiffre d'affaires et tendance 2015, caractéristiques du secteur, clientèle, etc…

Télécharger la plaquette

Accompagnement des plateformes locales de la rénovation énergétique du logement privé :
Réalisation de diagnostics initiaux sur les territoires

Avec une enquête menée auprès de plus de 1 600 propriétaires rhônalpins, la CERA a établi un diagnostic initial de la rénovation énergétique à l'échelle régionale mais également au niveau de territoires plateformes

Les principaux résultats :

  • La moitié des propriétaires rhônalpins a réalisé des travaux de rénovation ou d'aménagement de son logement au cours des 3 dernières années ; environ un tiers des propriétaires a réalisé des travaux de rénovation intégrant une dimension énergétique sur la même période.
  • Des travaux de rénovation énergétique quasiment systématiquement réalisés par des professionnels du bâtiment ; une grande satisfaction témoignée par les ménages à l'égard des travaux réalisés.
  • Les artisans et entreprises du Bâtiment représentent la principale source d'informations préalable aux travaux de rénovation énergétique des ménages, l'entourage étant également un vecteur de renseignements important.
  • Trois motivations principales à la réalisation de travaux de rénovation énergétique : la recherche d'un plus grand confort dans le logement, la volonté de réduire la facture énergétique et le remplacement d'un appareil ou d'une installation vétuste.
  • La moitié des propriétaires a eu recours à une aide ou dispositif pour financer les travaux de rénovation énergétique ; le crédit d'impôt développement durable apparaissant comme le principal outil mobilisé.
  • Au final, en Rhône-Alpes, on estime que 55 700 logements privés ont été rénovés énergétiquement en 2014.

Télécharger la consolidation régionale

Construction de BEPOS en Rhone-Alpes :
Identification des forces et faiblesses en région pour anticiper les nouvelles règlementations

Objectif : cerner et analyser les difficultés d'émergence de constructions labellisées BEPOS-Effinergie, en identifiant les spécificités rhônalpines

Trois principaux constats qui ressortent de l'étude :

- La région Rhône-Alpes est plutôt dynamique en ce qui concerne le bâtiment durable, le contexte régional est dense autour de cette thématique. Toutefois, si l'ensemble des acteurs régionaux s'était particulièrement mobilisé sur le BBC, le BEPOS n'est pas pleinement porté, la culture commune pas encore partagée.

- Le territoire peut capitaliser sur un vaste réseau d'acteurs sensibilisés au bâtiment durable, même si des axes de progrès existent quant à la synergie entre ces derniers. La région compte des capacités d'innovations non négligeables qui nécessitent d'être partagées. Par ailleurs, l'offre de dispositifs d'accompagnement, d'informations, de formations est large mais peu d'outils sont spécifiques aux BEPOS, ou sont méconnus.

- La région Rhône-Alpes a été pionnière en matière de BBC et de bâtiments performants, de nombreuses " premières " ont été réalisées sur le territoire. Ces démarches innovantes ont souvent fait l'objet de retours d'expérience médiatisés en mettant en exergue les points négatifs plutôt que les progrès réalisés. Des confusions ont circulé entre les objectifs conventionnels de consommation énergétique et l'usage réel des bâtiments. Or, cette communication négative freine aujourd'hui les décideurs à s'engager dans un projet à " énergie positive " du fait de l'affichage, en retour attendu, d'une consommation réelle négative dont le calcul reste dépendant de facteurs variant selon les contextes et difficilement appréhendable de manière simple.

Télécharger l'étude

La construction d'Eco-PTZ en Rhône-Alpes en 2015 :
Enquête flash pour comprendre le recul observé

Mi-2014, l'Etat a souhaité relancer l'éco-PTZ en simplifiant ses modalités d'instruction par les banques. Or, en 2015, un coup d'arrêt dans la distribution de l'éco-PTZ a été observé*. Afin de l'expliquer et à la demande de la DREAL Rhône-Alpes, la CERA a réalisé une enquête flash auprès des trois acteurs clés : les banques, les entreprises RGE et la SGFGAS

Les principaux résultats qui ressortent de l'étude :

- Les ménages : La demande en travaux de rénovation énergétique éligibles à l'éco-PTZ a été globalement faible sur 2015. De plus, les ménages sollicitent peu les banques pour financer des travaux de rénovation en dehors d'une acquisition. Par ailleurs, la démarche d'obtention de l'éco-PTZ ne correspond pas toujours à un schéma " classique " de réalisation de travaux, ce qui ne fluidifie pas la démarche de demande.

- Les entreprises : Les entreprises RGE acceptent bien leur rôle pour réaliser les attestations d'éligibilité des travaux. Cela se déroule bien pour plus de 3/4 des entreprises. Toutefois, entre l'expertise technique de l'entreprise et l'expertise administrative que demande l'attestation d'éligibilité des travaux, un accompagnement peut être nécessaire (via les fédérations, les plateformes, etc.).

- Les banques : Les conseillers bancaires sont souvent informés des changements de réglementation mais, la demande d'éco-PTZ étant faible, peu mettent en pratique ces modifications. Par ailleurs, le contexte actuel est plutôt favorable aux autres produits bancaires. Toutefois, les conseillers bancaires proposent systématiquement l'éco-PTZ s'il est favorable aux clients ; c'est d'ailleurs dans ce cas une obligation légale pour eux.

- Au global : Malgré la réforme, le dispositif a toujours une réputation de complexité pour les acteurs. Aussi, il apparait que l'appropriation des nouvelles mesures est nécessaire afin de briser le cercle vicieux autour de l'éco-PTZ.

* 141 unités ont été enregistrées au 1er trimestre 2015 vs 643 au 1er trimestre 2014 ; 508 offres au T2 2015 (vs 864 au T2 2014) ; 578 au T3 2015 (vs 854 au T3 2014).

Télécharger l'étude

 

Baromètre trimestriel "Transition Energétique et Bâtiment durable" n°5

En Rhône-Alpes, le marché de la rénovation apparait en demi-teinte à fin juin 2015 et nouveauté ce trimestre : l'activité des bâtiments tertiaires est mieux orientée que celles des logements.

Les points-clés de ce trimestre :

  • La rénovation énergétique des logements : une activité recentrée autour des foyers les plus modestes
  • Le marché de la performance énergétique peine à décoller sur les logements neufs…
  • …alors que des signes encourageants apparaissent dans les bâtiments tertiaires
  • La filière professionnelle continue de se mobiliser

A décourvrir en téléchargeant le baromètre

Baromètre trimestriel "Bâtiment durable" n°3

Le contexte local, régional et national est dense en matière de bâtiment durable et de rénovation énergétique avec le Plan de Rénovation énergétique de l’Habitat (PREH), le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE), le Plan bâtiment Durable national et régional, le Projet de loi pour la Transition Energétique et la Croissance verte et le déploiement des territoires à énergie positive TEPOS-TEPCV (une quinzaine en Rhône-Alpes).

Parallèlement, des mesures concrètes et financières se mettent en place afin de relancer l’activité du Bâtiment et notamment de massifier la rénovation énergétique: simplification de l’éco-PTZ, modification du CITE avec un taux de majoration unique de 30% sans obligation de réaliser des bouquets de travaux, ouverture du PTZ+ à l'achat de logements anciens à réhabiliter en milieu rural, en font partie.

Trois points-clés ce trimestre :

- La rénovation énergétique des logements : un enjeu de massification (p.4-5)
- L’accompagnement dans les territoires se développe (p.7)
- La valorisation de la montée en compétences des professionnels continue de croitre (p.10) .

A décourvrir en téléchargeant le baromètre

 

Bilan annuel 2013 du Bâtiment durable en Rhône-Alpes

Ce document permet d'aller plus loin dans les analyses et de répondre aux questions clefs du secteur du bâtiment durable : évaluation des dispositifs financiers, impact sur les politiques publiques, impact sur les entreprises de la filière en termes de marché de travaux, nombre de logements rénovés, couverture du besoin en RGE sur les départements rhônalpins, accompagnement dans les territoires.

Par ailleurs, ce bilan permet des mises en perspectives longue période des indicateurs. Il est également complété par des comparaisons interrégionales et interdépartementales

L'étude est réservée aux membres de la CERA : cera@cera-btp.fr

 

Nouvelle formule du baromètre " Bâtiment durable "

Avec ce numéro du printemps 2014, le baromètre " Bâtiment durable " change de formule pour répondre mieux encore aux attentes de l'ensemble des partenaires de la CERA. Cette nouvelle offre s'articule autour de deux documents, l'un trimestriel, l'autre annuel. Avec ce trimestriel " allégé ", les acteurs de la filière disposeront d'un outil efficient d'aide à la décision qui leur fournira rapidement les informations conjoncturelles dont ils ont effectivement besoin. Ce document d'une dizaine de pages aborde les problématiques qui font l'actualité du secteur de la construction. Il consacre ainsi une part importante à la rénovation énergétique et met l'accent sur des dispositifs d'aide, du type guichet unique. Outre ce trimestriel synthétique, les partenaires de la CERA disposeront au cours de l'année d'un document qui présentera un bilan annuel très complet de l'activité de la filière.

Télécharger le baromètre

Mai 2014

 

Analyse des pratiques des occupants et gestionnaires de bâtiments éco-construits ou éco-rénovés

Cette nouvelle étude permet d’identifier et d’analyser les pratiques des occupants et des gestionnaires en matière de consommation énergétique dans les bâtiments éco-construits et éco-rénovés en Rhône-Alpes. Basée sur un panel de plus de 60 entretiens, elle met en avant les freins et les leviers pour diminuer la facture énergétique dans les bâtiments en termes de recommandations aux occupants, de maintenance, de choix constructifs ou de mise en œuvre des travaux.

Télécharger l'étude complète
Télécharger la synthèse

Mai 2013

 

Diagnostic de l'offre de formation dans les métiers du Bâtiment Durable - 2013

Cette troisième édition s’inscrit dans la continuité du premier état des lieux réalisé en 2010. Elle permet d’apporter une connaissance régionale de l’offre de formation continue en lien avec le Bâtiment Durable en 2012 puis d’en cerner les évolutions sur ces 3 dernières années. 21 domaines en lien avec le développement durable sont ainsi analysés : étanchéité à l’air, construction Bois, installation solaire photovoltaïque, toiture végétalisée…

Février 2013

 

Tableau de bord trimestriel Bâtiment Durable

La performance énergétique défie la conjoncture.
Qu'il s'agisse du neuf ou de la rénovation, la performance énergétique continue de progresser. La plupart des indicateurs de ce tableau de bord en attestent.
Reste à entretenir cette dynamique. En dépit d'une conjoncture plutôt morose pour l'économie française et de perspectives de court et moyen termes relativement ternes dans le secteur du BTP, la plupart des indicateurs permettant de situer le comportement de Rhône-Alpes en matière de performance énergétique des bâtiments sont à dominante favorable. Bâtiment Durable

Février 2013